Au cours des semaines qui arrivent, j’ai demandé à mes colistiers de se présenter.

Retrouvez, la présentations des colistiers, avec lesquels j’ai posé simplement les questions suivantes :

Qui sont-ils ?,    quelles sont leurs compétences ?,   pourquoi faire partie de mon équipe ?

Voici donc une synthèse de mes entretiens avec eux,  pour mieux vous les faire connaître 

Je débute, cette semaine, par Jessica Rolet, Edouard Hirsinger et Philippe Bruniaux.


JESS Jessica Rolet, d’abord, native de Montigny-Les-Arsures, 29 ans, elle a cinq frères et sœurs.

-« Oui on a grandi tous ensemble sur les chevaux de mon père -au Bon Ecuyer-. J’’ai d’abord été au collège Saint-Just à Arbois pour continuer des études en comptabilité à Besançon. Depuis 2000, je travaille à Salins-les-Bains à l’ ASMH  au service paies ». 

Jessica, la Jess, pour tout le monde je l’ai connue lorsqu’elle a fait son stage de 2ème année de DUT comptabilité à l’ASMH, c’est une bosseuse, dès son diplôme en poche elle a été embauchée. Aujourd’hui elle réalise 400 bulletins de paie par mois.

-« Je suis Arboisienne depuis l’année dernière puisque j’ai acheté une maison au clair logis avec mon ami.

J’aime ma ville, il y a des choses à changer notamment pour les jeunes. Il faut que cela bouge et j’estime que Bernard Amiens est le mieux placé avec lui tout est clair et c’est un homme déterminé. Comme moi il  aime rendre service et être à l’écoute de son prochain.

Moi je participe à l’association «  vaincre la mucoviscidose », je participe à l’aide aux devoirs ».

Bernard Amiens et Jessica Rolet.   Entretien réalisé le 16 décembre



EHEdouard Hirsinger a 44 ans, il est marié et père de trois enfants. Il a obtenu, il y a quelques années, le titre prestigieux de Chocolatier Meilleur Ouvrier de France.

C’est un Arboisien de coeur et d’âme. Mais je laisse parler Doudou comme on le surnomme :

-«  Je souhaite apporter au sein du futur conseil municipal mon expérience et ma volonté. Je vais mettre toute mon énergie au profit de la municipalité afin d'offrir un nouveau visage de notre belle ville d'Arbois ». 

On le sait Edouard Hirsinger est  passionné par son métier, il est aussi Président des Pâtissiers du Jura et élu à la Chambre de Commerce et d’Industrie. Sportif, il aime les sports de plein air : ski de fond , course à pied, vélo. De par son métier c’est un amateur de gastronomie et de vin. 

Bernard Amiens et Edouard Hirsinger.   Entretien réalisé le 15 décembre


PHPhilippe Bruniaux a 35 ans, père d’une petite fille née en août dernier, il est médecin généraliste capacitaire en gériatrie. Il travaille à mi-temps comme médecin coordonnateur à l’hôpital d’Arbois/maison de retraite et intégrera prochainement un poste de médecin d’Hospitalisation A Domicile (pour les patients jurassiens qui souhaitent rester chez eux même dans les moments les plus douloureux).

Philippe a été guide du patrimoine à Arbois pendant de longues années, il connaît bien la ville. Par ailleurs, c’est un membre associatif très énergique, engagé très tôt : Office de Tourisme depuis 15 ans (vice-président), « Pasteur-Patrimoine Arboisien » (ex Vieil Arbois) depuis 20 ans (vice-président). Engagé dans la solidarité internationale avec sa présence depuis 20 ans au Comité de Jumelage, il participe à des missions en Afrique.

Je crois que Philippe a toujours suivi la vie arboisienne… En plus, il se passionne pour l’histoire locale et fait de la photographie. Merci Philippe pour tes clichés qui jalonneront la campagne électorale. Merci pour toutes tes idées. 

Philippe, j’ai une question : 

- « la rumeur publique lançait récemment que tu aurais été « vidé » des trois listes déclarées, ou qu’aucune n’aurait voulu de toi. Peux-tu nous en dire plus ?

« Oui « Radio-Arbois » raconte et racontera encore beaucoup de choses.

Depuis deux ans j’ai eu des contacts avec vous à plusieurs reprises, vous m’avez toujours demandé de figurer à vos côtés. Rappelez-vous, on en parlait déjà aux soirées dégustations de Château-Châlon, sur un « terrain neutre »

J’ai eu aussi des liens étroits avec la section socialiste d’Arbois dès l’automne 2006 et l’on devait me contacter durant le mois de juillet 2007 pour rejoindre le cas échéant l’équipe de gauche. Durant l’été 2007 je n’avais pris aucune décision malgré votre appel, j’ai rencontré tardivement, en septembre le leader de gauche.. J’ai donc choisi librement de vous suivre, vous Bernard et votre équipe, à la fin septembre. Bernard, vous avez toujours manifesté à mon égard le même enthousiasme et la même volonté de me faire figurer en bonne position sur cette liste d’ouverture et du changement. J’ai toujours depuis ma décision garder ce cap, vous aussi je crois ».

Oui tu peux le dire, tu fais même partie de ceux qui m’ont aidé à prendre cette décision si importante. Je te fais confiance car tu fais toujours les choses avec beaucoup de passion.

Bernard, avec votre équipe, nous avons tous le même amour, la même passion d’Arbois et la même envie d’œuvrer pour Notre Ville. Nous avons une même volonté d’agir pour une même volonté d’avenir en respectant les convictions de chacun.

Je crois qu’Arbois n’a pas besoin d’une étiquette ou d’une idéologie politique : elle a besoin d’hommes et de femmes issus de tous les horizons pour faire partager le Meilleur à toutes les Arboisiennes  et tous les Arboisiens.

Imaginons ensemble une ville qui nous rassemble. Imaginons une majorité dans la diversité. Notre but commun c’est de réveiller Arbois. C’est cela que les Arboisiens doivent retenir. 

Bernard Amiens et Philippe Bruniaux.   Entretien réalisé le 13 décembre